Adénite mésentérique :qu’est-ce que c’est ?

 

Comparativement aux adultes, les enfants sont connus pour leur grande fragilité sur le plan de la santé. L’Adénite mésentérique est l’une des maladies dont souffrent les enfants mais celle-ci est souvent confondue à l’appendicite. Cette confusion peut donc erroné le diagnostic et ainsi avoir des conséquences fâcheuses sur la santé de l’enfant. C’est donc pourquoi, il faut bien s’informer sur cette maladie.

Qu’entend-on par Adénite mésentérique ? 

De son autre nom Adénolymphite mésentérique, l’Adénite mésentérique est une irritation des ganglions qui sont tapis dans le mésentère. Ce mésentère est un repli du péritoine abdominal qui relie l’intestin grêle et la paroi postérieure de la cavité abdominale. Cette maladie banale et présente chez les enfants, est l’une des premières causes d’admission aux urgences pour douleurs abdominales. Elle est aussi l’une des principales maladies dont le diagnostic est confondu avec celui de l’appendicite.

Pour ne pas se tromper lors du diagnostic et pour être sûr que le sujet souffre vraiment de l’Adénite mésentérique, il faut recourir soit l’hémoculture, soit à des examens microscopiques d’urine ou soit à un scanner de l’abdomen

Quels en sont les symptômes ?

Un enfant qui souffre de l’Adénite mésentérique aura des douleurs au niveau du bas ventre mais le plus souvent ces douleurs sont centrées vers le côté droit. Il sera sujet à des vomissements, des nausées, à de perte d’appétit et il aura de la fièvre. Son bas ventre se gonfle et ses voies respiratoires sont infectées.

Il est normal que l’appendicite et l’Adénite mésentérique soient confondues. Ceci est dû au fait que leurs symptômes respectifs se ressemblent beaucoup. C’est ce pourquoi 10 à 20% des patients qui sont opérés pour appendicite voient leur diagnostique être rectifié entre Adénite mésentérique. Néanmoins ces deux maladies ne sont pas semblables en tout point. En réalité, l’Adénite mésentérique est souvent accompagnée par l’inflammation d’autres organes comme par exemple les amygdales.

Ces deux maladies se ressemblent certes, mais pour ne pas se tromper ; il faut regarder de plus près. 

Posts created 17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut